MES 3 HABITUDES POUR ETRE ZEN AU QUOTIDIEN

Zen et anxieux, c’est possible ? Euh… Si j’avais du culot, je me qualifierais d’experte es stress. Parce que depuis que le monde est monde pour moi (en gros, depuis ma naissance), la nouveauté m’impressionne…

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 6
    Partages

Zen et anxieux, c’est possible ? Euh… Si j’avais du culot, je me qualifierais d’experte es stress. Parce que depuis que le monde est monde pour moi (en gros, depuis ma naissance), la nouveauté m’impressionne… et dans le combat de ma vie, la Peur l’a souvent emporté sur l’appétit d’aventures. Elle a pris deux visages : l’attentisme, cette solution de repli (attendre que ça se passe), et la fuite en avant (foncer tête baissée sans réfléchir aux conséquences, jusqu’à la 1ère chute, lamentable et désespérante). Mais depuis peu, je suis une trouillarde repentie : oui, je suis passée de l’autre côté du mur : côté zen et je dois cela… à trois petites habitudes qui ont tout changé dans ma vie. Comment ne pas les partager, en espérant faire des émules…? 😉

 

1/ EXPLORER MES PENSEES

Mon gros problème, c’était de contenir mes perceptions, mes impressions et l’imbroglio d’idées et d’arguments qui se chevauchaient dans mon esprit dès qu’une difficulté se présentait. Vous savez à quelle vitesse les impressions circulent en nous : en un instant, nous pouvons nous effondrer, persuadés que nous sommes nuls, bêtes, moches, incapables, sans avenir, etc. etc. (qui complète la liste ?). En fait, ces déductions arrivent au terme d’un exposé intérieur : une idée, qui en appelle une autre, qui évoque un souvenir, qui provoque un malaise, qui confirme une croyance négative sur nous : et le tour est joué. Seulement, tout ça est fulgurant, quasi simultané, et on se rend compte surtout du coup de poignard final.

Alors ma technique, qui est devenue une habitude zen du quotidien, la voilà : quand je sens la moutarde monter, je sors, je trouve un coin paumé… et j’expose tout haut TOUT TOUT TOUT ce qui vient à l’esprit et les émotions liées : je crie, je pleure, j’argumente sec, je débats, « ça » débat. Je pèse le pour, le contre, je suis le juge et toutes les parties, j’écoute les coups de gueule des jurés, je fais intervenir à la barre le tout petit en moi et je suis le juge qui descend de son estrade pour venir l’apaiser ; je joue le grand théâtre de mes personnages d’enfant-parent-adulte (analyse transactionnelle), je diffuse un instant mon film victime-sauveur-bourreau, j’écoute jusqu’au bout la plainte en boucle, je laisse la peur repeindre la salle d’audience avec son vomi, j’accueille TOUT. Et j’avise, en ménageant à chacun la reconnaissance dont il a besoin, et en trouvant une solution qui me satisfait vraiment.

On pourrait croire que je fabule, que je vire schizo, que je tire la chasse d’eau. Oui, je parle toute seule, ça me fait du bien, sans faire de mal à personne, c’est libérateur et je le place sans conteste comme 1ère habitude zen !

 

2/ ECRIRE A UNE AMIE

Ensuite, parce que je n’ai jamais su faire complètement toute seule, qu’on a souvent besoin d’un appel d’air, d’un vis-à-vis, du regard d’un tiers, j’ai une amie, une très bonne amie, à qui je peux tout confier. Notre truc, c’est d’échanger sur Messenger. Echanger par écrit, quand on le sent. On sait qu’on ne dérange pas l’autre. On sait que bien souvent, on a juste besoin de le dire et de savoir que l’autre le sait. 

Alors on ne se prive pas. C’est si bienfaisant de pouvoir exprimer à quelqu’un ce qui nous habite en sachant qu’on sera totalement accueilli et accepté.

Et puis l’écriture a des vertus puissantes. Quand on écrit, on développe la maîtrise de ses pensées. On est ensuite plus attentif. Et on peut choisir de changer. On s’aligne peu à peu entre nos valeurs, nos convictions, et nos objectifs. Le tout avec une énorme indulgence pour notre nature humaine, tâtonnante, qui a tant besoin de se sentir rejointe, comprise, accompagnée.

Enfin écrire, c’est garder une trace. Une fois qu’on a posé ce qui nous habite par écrit, on peut toujours remonter le fil de la discussion pour la relire, immédiatement ou des mois après. Et voir ainsi les choses sous un autre angle, se confirmer, enrichir, élargir notre perception. 

Amitié et écriture sont donc évidemment au coeur de mes habitudes zen ! 

 

3/ CONTEMPLER

Ma troisième habitude paraîtra banale à certains ; les « vrais » la saisiront. Cette habitude-là, on ne l’embrigade pas dans une formule. Tous les jours, j’ai besoin, c’est vital, de contempler la création. Je le fais à trois moments différents de la journée. 

Le matin, juste après mes étirements, je sors respirer le bon air, emmitouflée si besoin sous trois couches d’épaisseur, un mug de café chaud dans la main gauche, un parapluie dans la main droite. Je savoure le silence, le commencement, la nature, et moi au milieu. Ma joie est toujours toujours là dans ces instants. Et quand j’ai la chance de voir le soleil se lever, ma journée sera belle.

Je puise dans ces premiers rayons du matin une force surprenante.

 

Plus tard, je me ballade, en regardant la nature, qui change jour après jour. J’ai trois trajets, mais comment se lasser ? Je regarde tantôt l’infiniment grand, tantôt l’infiniment petit. Tantôt la végétation, tantôt la vie animale. Je vais de découverte émerveillée en gratitude.

 

Le soir enfin, la nuit étoilée m’éblouit. Je suis toujours stupéfaite : c’est beau et si lointain. Nous sommes si peu et l’univers est si vaste. La vie nous est donnée maintenant, à savourer. Et ce satellite qui nous suit, la lune, je suis sa trajectoire, je lui expose mon visage pour un bain apaisant.

 

Trois habitudes, c’est trop peu… J’aurais voulu vous partager ce que je puise dans la lecture, le fait de côtoyer des personnages inspirants. Dans l’auto-hypnose, ce voyage intérieur. Et dans le fait d’être auprès de mon enfant qui a 7 ans, à hauteur d’enfant, en recontactant mon propre enfant libre, créatif, et en sollicitant en moi les ressources de sagesse que je n’aurais sans doute pas explorées sinon. 

Ce sera pour une prochaine fois, un prochain article, sur le blog d’Olivier ou sur le mien 😉

Isabelle

Cet article a été écrit dans le cadre d’un évènement inter blogueurs proposé par Olivier Roland qui anime le blog « Habitudes Zen ». Si vous aussi, vous êtes stressé, prêt à vous repentir, je vous recommande la méthode pas à pas proposée dans cet article

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 6
    Partages

One thought on “MES 3 HABITUDES POUR ETRE ZEN AU QUOTIDIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *