AUTO-HYPNOSE, HABITER SON ETRE PROFOND

A l’état habituel, nous vivons en surface de nous-mêmes : nous agissons automatiquement ; et quand nous disons : « je veux » ou « je choisis », cela se passe essentiellement dans notre tête ; c’est rationnel. Rares sont les moments où tout notre être est engagé : notre tête, notre corps, notre conscience ou notre âme. C’est pourtant dans ces moments-là que nous avons le sentiment intime et consistant de vivre vraiment et d’être cohérents. L’auto-hypnose est une manière de progresser vers cet objectif.

 

CE QU’EST L’AUTO-HYPNOSE

C’est une manière de nous recentrer, comme on le fait dans la relaxation, la méditation ou la prière. Se recentrer, c’est revenir à soi, être attentif à ce qui se passe maintenant au-dedans, à son ressenti, à son discours intérieur, aux images qui défilent, aux évocations, aux souvenirs, à l’association d’idées. A tout ce qui se passe en interne et qui est à la fois complètement personnel et fugace.

 

EXPLORER LE CHAMP IMMENSE DES PENSEES

Savez-vous que nous sommes traversé chaque jour par 40 à 60.000 pensées ? Toutes ont un impact sur nous, d’une manière ou d’une autre. Mais combien en retenons-nous ? Quelques dizaines ? Nous retenons ce qui nous préoccupe : tel problème ressassé. Nous retenons les nouveautés : telle impression, telle solution. Nous retenons ce dont nous aurons besoin pour le lendemain.

L’hypnose se focalise sur le champ immenses des idées non explorées et remplacer une pensée par une autre pensée opérante plus forte.

 

UN EXEMPLE : LA PRISE DE PAROLE EN PUBLIC

Je me rends compte que je souhaiterais enfin oser prendre la parole en public mais qu’une certaine timidité, une impression d’être illégitime à m’exprimer, m’en retient malgré moi.

L’hypnose ne va pas forcément travailler sur les idées sous-jacentes : à la racine, qu’est-ce que je me dis qui m’amène à ce que j’appelle timidité. Mais par l’hypnose, je vais intérioriser de nouvelles idées qui seront comme des propulseurs d’action.

Très concrètement : après des séances d’hypnose sur ce thème de la prise de parole en public,  je sentirai que je peux le faire, que ça va être grisant, qu’il y a tout à gagner à essayer. Je le « sentirai ». Ce sera une évidence. Et pourquoi ? Parce que j’aurais engrammé des messages permissifs et visualisé ma réussite. Je serai déjà en présence de mon succès avant même de prendre la parole, comme si j’avais déjà fait cette expérience à plusieurs reprises auparavant.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *